Promenade au point culminant de Nexon

Plus habitué à aller faire du vélo, quand j’étais gamin, vers les sommets de la foret des Cars autours de 550 mètres je ne m’étais jamais préoccupé du point culminant de la commune de Nexon. Il m’a fallu plus de 75 ans pour enfin y aller. Bien sur c’est en voiture que je m’y suis rendu, ma carte IGN au 1:25000 à mes cotés.

C’est en parcourant le PLU que ce point culminant m’a sauté aux yeux. En interrogeant quelques Nexonnais de mes amis je me suis rendu compte qu’eux non plus ne ne le connaissaient pas exactement. Je n’obtenais de leur part que des approximations : c’est « vers le Super U » à Bel Air ou bien vers la Croix Sainte Valérie. La carte IGN m’indiquait que Bel Air s’élevait à 421 m et le point le plus haut entre La Petite Bouenne et la Croix Sainte Valérie était à 428 m… mais il y avait un endroit plus élevé situé à 444 mètres, un réservoir à la Font Paradis. Même des habitants du Plantadis, les plus proches de ce point, n’avaient pas conscience d’habiter sur un vaste plateau s’élevant à plus de 400 mètres. Mais cette réalité n’avait pas échappé aux opérateurs téléphoniques qui ont profités de ce plateau pour y implanter trois pylônes.

Point culminant de la commune de NEXON

On se rend compte de la superficie de ce plateau, indiqué sur la carte par le trait épais qui suit la ligne de courbe des 400 mètres, quand on vient de Saint Maurice les Brousses pour aller vers Saint Yrieix par la D 704. On le traverse de La Triquerie jusqu’au Plantadis puis il s’oriente vers l’Ouest vers Les Vanneaux, Valette…

La route qui mène au point 444 part du village du Plantadis.

Plusieurs villages portent ce nom en Limousin. On désignait ainsi une terre plantée de jeunes arbres ou de jeunes pieds de vigne. Les arbres grandissaient mais souvent le nom restait. Au début du XXe siècle le village du Plantadis comptait une soixantaine d’habitants et deux châteaux. J’en parlerai dans un prochain article.

Annuaire Dumont 1905

Distant du Plantadis de 500 mètres à vol d’oiseau, la route suit la pente et bifurque sur la droite pour déboucher sur un plateau en forme de ballon de rugby. Je l’ai marqué par des traits sur la ligne des 440 mètres.

Extrait carte IGN 2032 O

A mi parcours, sur la droite, une ferme typique du limousin avec l’étable entre l’habitation et les granges. Aujourd’hui les bâtiments ne sont utilisés que pour le bétail et le matériel.

Ferme limousine vers le point culminant

Arrivé au point culminant la route se termine devant un portail. Il ferme l’entrée d’un terrain à l’intérieur duquel se trouvent deux énormes cèdres à l’ombre desquels se trouvent deux réservoirs d’eaux. Caché par les arbres un pylône pour les antennes radio.

En faisant le tour de l’enclos on a une vue que seuls quelques arbres qui ont poussé en limite du plateau nous permet pas d’atteindre les 360°.

En tournant le regard vers la droite la vue vers l’Est s’étend vers la Ligoure.

Vers l’Est

En contournant le terrain par la droite ont se rend compte de l’importance du pylône. Il appartient à la catégorie des pylônes autostables et abrite les opérateurs Bolloré Telecom, Axione Limousin, IFW, Free, Bouygues, SFR. Quant à Orange il possède deux pylônes tubulaires sure le plateau mais en dehors de l’enclos.

En approchant de la limite du plateau des 440 mètres une large vue s’ouvre vers le Nord avec le Petit Sazerat et au delà vers Jourgnac .

vers le Nord

Vers l’Ouest la vue est tout aussi étendue vers Les Réserves et Sazerat et au delà.

Les Réserves

En regardant les réservoirs depuis l’Ouest la masse semble plus imposante.

Coté ouest

Vers le Sud la vue est moins dégagée. On voit l’un des pylône Orange.t

Au Sud le pylône Orange

Et au Sud Est on domine Le Plantadis.

Le Plantadis

Les réservoirs sont un des points important du réseau d’eau non seulement de la commune mais aussi du Syndicat intercommunal d’alimentation en eau potable de Nexon, Janailhac et Saint-Maurice-les-Brousses. Après les élections municipales de juin 2020 les membres du comité syndical, une fois avoir pris leurs fonctions ont visité les installations de production et de distribution d’eau potable du Syndicat et en particulier les réservoirs de La Font Paradis sous la conduite de la Présidente Valérie Lacorre .

Le Populaire du 30/09/2020

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.