Une histoire illustrée de nexon
Header

L’histoire de Nexon vue à travers les délibérations du conseil municipal : XVII – 1926 – 1938

30 avril 2018 | Posté par admin dans Connaissance de Nexon

1926

Le 21 mars 1926 recherche de l’eau aux Landes, coût 3.000 Francs.

Le 14 Novembre 1926, fouille d’eau dans les taillis de l’étang de la Lande par un puits de 14 mètres. Roulhac est chargé de ces travaux pour le prix de 6 000 Francs, boisage en plus.

Le 5 décembre 1926 la recherche d’eau dans les taillis de l’étang de la Lande se poursuit.

 

Année 1927

Le 1er Mai 1927 les recherches d’eau sont terminées.

Le 10 Juillet 1927 le conseil décide l’agrandissement du cimetière.

Le 22 Septembre 1927 incendie de l’immeuble Precicaud.

Le 13 Novembre 1927 concession de l’éclairage public à la Société Interrégionale de distribution d’énergie électrique.

 

Année 1928

Le 19 février 1928 Création d’une commission pour achat d’une pompe incendie.

Monsieur DONZET dresse l’avant projet d’adduction d’eau en partant des anneaux.

Septembre 1928 — Dans sa dernière séance, le Conseil municipal de Nexon, présidé par M. Boutaud-Lacombe, maire, a pris les délibérations suivantes :

  • L’impôt sur les chiens est fixé à 5 francs pour les chiens de berger ; 10 francs pour les chiens de chasse et 20 francs pour les chiens d’agrément ;
  • Il a donné avis favorable au projet de création de six nouvelles foires à Ladignac, qui se tiendraient le 21 des mois d’avril, mai, juin, juillet ; août et septembre.
  • Le Conseil a approuvé la décision de la commission municipale qui a proposé la création dans le bourg de quatre nouveaux foyers lumineux à demander à la Société de distribution d’énergie électrique, aux Quatre Routes ; route, de la Plaine (sur immeuble Pradeau et face de l’atelier Jourde ; aux Garennes (carrefours Delaty-Perrier), et à la gare (face immeuble Husse).
  • Il a décidé la réparation des lavoirs de la Grange et d’Aixette, ainsi que des caniveaux au village de Salas et de demander à la Compagnie du chemin de fer d’Orléans défaire placer une bascule de 30 tonnes à la gare de Nexon. (Le Populaire du Centre 13 septembre 1928)

Le 9 décembre 1928 création d’un Syndicat Intercommunal d’Électrification de la Région de Nexon pour électrifier les campagnes.

Année 1929

Le 10 mars 1929 décision est prise de construire l’actuel Hôtel des Postes. M. SAUTERAUD est désigné comme architecte.

Les 5 et 12 Mai 1929 sont élus comme conseillers : Laspougeas, Sanciaud, Jumeaux Laffond, Queyroi, Boutaud-Lacombe, Rebeyrol, Bonnet, Jourde, Barret, Faucher, Redon, Duroux, Chirol, Mathieu, Guyot, Pradeau, Desplanches, Dezon, Authier, Jouhaud.

BOUTAUD LACOMBE est élu Maire par 16 voix. REBEYROL et SANCIAUD sont élus adjoints.

Le 9 juin 1929 le projet d’adduction d’eau des Vanneaux est adopté. Le conseil rejette la demande de construction d’un terrain de sport.

Il rejette une demande de DESBORDES du Brouillet qui réclame 400 F. pour dégâts causés par la route du Brouillet.

 

Année 1930

Le 26 Octobre 1930, adjudication des travaux d’adduction d’eau.

Le 7 décembre 1930 pétition des habitants des Garennes qui réclament l’eau, l’éclairage et la voirie.

Le 21 décembre 1930, création d’un centre de Secours contre l’incendie et achat d’une motopompe.

Le 25 janvier 1931 pose du chauffage central à la Poste. Paiement de 3.000 Francs à Mr PAUZET pour le captage des Vanneaux.

Le 31 mai 1931 Fixation du prix des concessions d’eau à 50 francs par an pour 50 M3, prix du mètre cube supplémentaire 1 franc.

 

Année 1932

Le 3 avril 1932 le conseil décide la construction du chemin de Valeix au Pécher.

Achat de 210 mètres de tuyaux pour le Service d’Incendie.

De nouvelles lampes sont posées dans le bourg.

Le 22 mai 1932 construction du chemin de Valeix à la route de Flavignac.

Réparations au Groupe Scolaire.

Le 11 septembre 1932 autorisation est donnée à Mr le curé pour le remplacement d’une cloche.

 

Année 1933

Le 5 novembre 1933 le conseil décide de réparer le lavoir de La Grange.

Le conseil demande que l’école ménagère vienne à Nexon.

 

Année 1934

Le 24 Septembre 1934 le poste de Secrétaire de Mairie étant vacant, 5 candidats ont postulé : Messieurs Picot; Gibaud, café;  Guerien Limoges;  Coinaud, gendarme en retraite et Faure, gendarme en retraite.

Le conseil désigne Mr FAURE.

Le 21 octobre 1934 un costume est acquis pour le Garde Champêtre.

M. BEZIAU, vétérinaire, est désigné comme inspecteur des tueries.

 

Année 1935

Le 17 Mars 1935 ; 11 sapins du cimetière sont vendus.

Les 5 et 12 mai sont élus conseillers municipaux : Boutaud -Lacombe, Laspougeas, Jumeaux-Lafond, Rebeyrol, Nouhaud, Chirol, Barret, Queyroi, Bonnet, Duroux, Faucher, Sanciaud, Pradeau, Jourde, Guyot, Authier, Pialloux, Lallet, Ribière, Villoutreix, Mathieu.

Election du Maire le 19 Mai : BOUTAUD LACOMBE 14 voix, PIALLOUX 5 voix.

Adjoints : REBEYROL 14 voix, NOUHAUD 13 voix, DUROUX 13 voix, SANCIAUD 13 voix.

 

La commune de NEXON ayant intenté un procès à la Sté GAZ et ELECTRI­CITE DU LIMOUSIN est déboutée par le Conseil de Préfecture et condamnée aux dépens. Le conseil décide de consulter un avocat du Conseil d’Etat pour voir s’il y a lieu de faire appel.

Les artisans, entrepreneurs ou commerçants ayant effectué des travaux où des fournitures pour le compte de la commune, sont priées de remettre leurs factures en double exemplaire à la Mairie avant le 20 décembre dernier délai.

Le 21 Juillet 1935 le Conseil décide la mise à l’étude de la route de La Plaine à Montezol.

20 octobre 1935 : élections sénatoriales. Les 3 candidats SFIO , Léon Betoulle, Achille Fevre et le Docteur Nicolas sont élus.

Il demande le concours du Génie Rural pour la construction des chemins des Réserves et de Bonetie.                                                                        Le 15 Décembre 1935 le Conseil demande au Génie Rural d’établir un projet d’abattoir municipal.

Le téléphone sera installé à Aixette.

 

Année 1936

26 avril 1936, 1er tour des élections législatives. Gabriel DEBREGEAS, député sortant, est réélu au premier tout dans la circonscription de Saint Yrieix avec 6502 voix sur 11 998 suffrages exprimés. A NEXON les résultats ont été les suivants : DEBREGEAS, 385 voix; BASSET, 252; LAGANNE, 72 ; PACHERIE, 55; RENÉ, 24.

Le 3 mai, lors du deuxième tour les quatre candidats SFIO, S. VALIERE, M. VARDELLE, G. TESSIER et L. ROCHE sont élus. La Haute-Vienne compte 5 députés socialistes. Au niveau national le Front Populaire obtient la majorité absolue avec 380 députés contre 238 dans l’opposition.

Le 24 Mai 1936 sont installées les cabines téléphoniques du Plantadis et d’Aixette. Le Conseil décide l’achat de 89 volumes pour la bibliothèque scolaire pour le prix de 570 F.

Il décide de supprimer l’heure d’ouverture des foires, qui étaient fixées à 7 heures, et le droit des pauvres est également supprimé.

Il décide la suppression de 5 arbres route de la Grange.

Il décide de surseoir à la demande de construction d’un abattoir à la Gare de Nexon.

Il donne un avis favorable pour le déplacement du lavoir et l’acquisition d’une parcelle à Mr De GAY de NEXON rue des Ecoles pour sa nouvelle implantation.

Le 23 Août, création d’une cabine téléphonique à Valette.

Messieurs JOURDE, PRADEAU, AUTHIER et VILLOUTREIX sont désignés pour faire partie du Comité des Fêtes.

Les réparations à la Chapelle des Garennes sont approuvées.

Le 18 Septembre 1936, le Conseil se réuni pour examiner la proposition de Mr JOUHAUD, marchand de vins, rue St-Ferréol à Nexon, qui propose la cession gratuite à la commune de sa partie de grange soumise à l’alignement pour élargir la rue du Presbytère, mais à la condition de lui faire reconstruire son mur et de l’indemniser pour sa couverture, le tout évalué à 10.000 Francs. Mr JOUHAUD fut invité à cette réunion et il lui fut offert 6 000 F. Cette offre ne fut pas acceptée et M. JOUHAUD demanda 27.500 Francs au lieu de. 10.000 car le solide était parait-il difficile à trouver pour les fondations de la nouvelle grange. En définitive le conseil rejette cette demande comme trop élevée.

Le 29 Octobre 1936 il demande le concours du Génie Rural pour étudier le projet de construction d’un lavoir et de bains douches.

Il vote une subvention de 350 F. au Comité des Fêtes et une de 2.000 F. au Corps de Sapeurs Pompiers et une de 2.000 F. à la Société de musique.

Par suite de la prolongation scolaire, deux postes d’instituteurs vont être créés.

Diverses réparations aux chemins sont approuvées ainsi qu’aux places et rues de Nexon.

 

Année 1937

Le 18 Avril 1937 le conseil demande la construction des chemins ruraux des Réserves et de Montezol. La subvention étant de 40% par l’Etat et de 30% par le Conseil Général, 30% restent à la charge de la commune.

La société « Les Amis de la Gaité » reçoit une subvention de 180 F.

Location d’une grange à Mr JOUHAUD pour loger le matériel incendie.

Le 8 août 1937 il décide d’acquérir 250 métrés de tuyaux pour les Pompiers.

Réparations à diverses rues du bourg.

Installation du téléphone pour les Pompiers chez Mr CHARREIX.

 

Année 1938

Le 27 Février 1938 il décide de construire le chemin de Leyraud,

Mr GUYOT demande la suppression du chemin public des Rochilles au Courdein qui surplombe sa carrière. Avis favorable est donné et Mr GAUMY est désigné pour établir ce Projet.

Les portes du cimetière seront fermées de 7 heures du soir à 7 heures du matin.

Achat de vestes de cuir pour les Pompiers.

Le 13 Mai 1938 M. GAUMY, Agent voyer, est désigné pour la gestion des chemins ruraux de la commune.

Le 28 Août, un emprunt de 20,000 Francs est contracté.

Les fournitures scolaires aux enfants nécessiteux de l’Ecole Libre seront payées par la commune.

Le conseil demande le classement du chemin rural de Cornedie.

Vous pouvez suivre les réponses à cet article sur RSS 2.0 Vous pouvez laisser une réponse, ou revenir en arrière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.