Une histoire illustrée de nexon
Header

Le meeting aérien de Nexon du 15 octobre 1933

21 mars 2018 | Posté par admin dans Connaissance de Nexon | Histoire | XX siècle

Au cours de l’année 1928 Messieurs Marcel Bennet, Fernand Malinvaud, Edmond Charles-Lavauzelle, Gaston Edoux et quelques autres décidèrent de créer l’Aéro-club du Limousin dont la déclaration est publiée au journal officiel du 9 janvier 1929. Le club utilisait le terrain du Mas de L’Age à Couzeix  qui appartenait à l’armée et servait pour l’entraînement du régiment de cavalerie.

Le club s’est rapidement développé et en 1933 il a déménagé pour s’installer à Feytiat où il restera jusqu’en 1973 pour aller ensuite sur le nouvel aéroport de Bellegarde.

Pour faire connaitre l’aviation l’Aéro-club organisait des meetings dans les communes du Limousin et c’est ainsi que celui de Nexon était prévu le dimanche 8 octobre 1933.

Le Populaire du Centre a annoncé le meeting a de nombreuses reprises dans la presse. Ainsi le 1er octobre le journal publie la liste des pilotes et des avions qui seront présentés. A cette époque les pilotes, sans être les héros qu’ils furent pendant la guerre de 1914-1918, bénéficient d’une image flatteuse dans le grand public qui les connait par leurs noms.

« Nous sommes -heureux de publier aujourd’hui la liste des pilotes et des appareils dont on pourra bientôt admirer les prouesses :

Le Président de l’Aéro-Club du Limousin sur Mauboussin dernier type moteur Pop-Joyce.

Desseins, vice-président de l’Aéro-club du Limousin sur Caudron Phalène de grand tourisme avec moteur Renault Bengali 145 HP.

Delaty, détenteur de la coupe Military Zénith 1930 sur Morane d’acrobatie moteur Lorraine 150 HP.

Denis, venant de terminer avec succès le tour de France aérien sur Caudron Luciole, moteur Renault.

Couyaud, pilote de l’Aéro-Club du Limousin, sur le Potez 36 « Ville de Limoges »

Haeselaer, sur son avion Caudron Luciole moteur Renault.

Une belle équipe qui laisse présager du beau sport. » Le Populaire 1er octobre 1933.

A-Les avions présentés 

Mauboussin n’est le fabriquant d’avions le plus connu car son activité n’a duré que quelques années. C’est Pierre Mauboussin, fils du célèbre joaillier de la place Vendôme, né en 1900, qui va construire son propre avion. Il en confie les commandes à Charles Fauvel qui détiendra plusieurs records internationaux de vitesse en 1930. Dès 1932 Pierre Mauboussin ne construit que des avions de sport. C’est sur un Mauboussin qu’Hélène Boucher, la célèbre pilote limousine, battra le record du monde d’altitude féminin, le 2 aout 1933 avec une hauteur de 5 900 mètres.

Les avions Caudron sont nés en août 1908 lorsque les frères Caudron Gaston et René des fils d’agriculteurs, entreprirent la construction de leur premier appareil. Les performances de leurs machines n’ont cessé de s’améliorer. En 1916 on comptait 141 Caudron G3 utilisés comme avion de réglage de tir d’artillerie et pour la reconnaissance. On passa ensuite au G4 qui fut doté de mitrailleuses, puis au G5… Après la guerre, les pilotes démobilisés ne se résignent pas à l’inactivité et se lancent dans la conquête des destinations de plus en plus lointaines.

Le Caudron Phalène est un appareil de tourisme monoplan à aile haute et train fixe conçu en 1930, par Paul Deville. Construit majoritairement en bois il fait son premier vol en Mars 1932. Il connut rapidement un certain succès en France et à l’étranger, notamment grâce aux nombreux raids organisés pour sa promotion et de ce fait on le retrouvera dans de nombreux Aéro-clubs

En proie à de graves difficultés financières, menacée de disparition, la firme de René Caudron fut sauvée par Louis Renault qui accepta de développer un département aviation. La société Caudron-Renault naquit le 1er juillet 1933.

Caudron C 280

 

Morane-Saulnier est une entreprise de construction aéronautique française fondée en 1910 par les frères Léon et Robert Morane. Le Morane-Saulnier MS-230 était un monoplan biplace qui fut le principal avion d’entraînement militaire français de l’entre-deux guerres et qui fut également très utilisé par l’aviation civile.

 

Le Caudron Luciole moteur Renault est un avion de tourisme, de sport aériens et d’entraînement produit en France dans les années 1930 qui dérive du C.230. Il eut un immense succès avec plus de 700 machines construites (modèle de base et variantes) en une décennie, jusqu’à la Seconde Guerre mondiale.

Exemplaire du musée du Bourget.

Le Potez 36 était un monoplan de tourisme construit par la société Potez de 1929 à 1933. Cet appareil est considéré comme celui qui a réellement donné naissance à l’aviation de tourisme dans les années 1930

Potez 36 « Ville de Limoges »

 

B-Le dimanche 8 décembre le Populaire du Centre annonçait le meeting :

Le Populaire du Centre 8 octobre 1933

« Le meeting qu’organise l’Aéroclub du Limousin, aujourd’hui dimanche à Nexon, va remporter un grand succès.

Les appareils sont prêts, les mécaniciens parachèvent la mise au point des moteurs et ces belles machines n’attendent que l’heure pour s’envoler et nous intéresser.

Un magnifique appareil, sortant tout resplendissant d’usine, vient d’arriver sur le terrain de Feytiat, c’est le Caudron-Phalène de Pol Desseins, véritable berline aérienne, qu’un puissant moteur enlève à 180 kilomètres à l’heure, avec quatre passagers. Nexon aura la primeur de ses premiers envols.

Le Mauboussin, à la silhouette de libellule, légère et gracieuse, charmera nos regards par ses orbes délicats, sous la conduite habile du dévoué président de l’Aéro-Club du Limousin.

Au cours du meeting, un spectacle nouveau attend les spectateurs, il s’agit du polo aérien, dont voici les règles :

A 50 mètres de hauteur, chaque pilote jette un petit sac de sable, dont l’enveloppe porte sa couleur, en visant un cercle blanc dessiné sur le sol au milieu du terrain, et le plus adroit, ayant placé son sac le plus près du centre du but sera le gagnant d’une superbe plaquette.

Exercice difficile, car les appareils passent au-dessus de la cible à la vitesse de 40 ou 50 mètres par seconde, et il faut un coup d’œil précis ct des réflexes rapides pour réussir à la toucher.

Au programme, également, de belles séances d’acrobatie sont assurées par Delaty, très entraîné par tous ses vols de la saison sur Morane 150 CV.

Enfin tous les appareils avec le Potez 36 « Ville de Limoges », piloté par Couyaud, le Caudron-Luciole d’Haeselaer se livreront à une fantasia aérienne : retournements, piques, chandelles, se terminant par un impeccable vol de groupe.

Nos concitoyens profiteront nombreux des derniers beaux jours de la saison, pour se rendre au meeting de Nexon, qui commencera à 14 h. 30, au terrain de la Seyne.

Prix des places : 3, 5 et 10 francs, sur lesquels les membres de l’Aéroclub du Limousin bénéficieront d’une réduction de 50 p. 100 sur présentation de leur carte.

La vente des billets s’effectue à l’hôtel Charreix, à Nexon.

Les baptêmes de l’air auront lieu ce matin sur le terrain de la Seyne.

En cas de très mauvais temps après-midi, le meeting sera remis à huitaine. » Le Populaire, dimanche 8 octobre 1933

B- La fête est annulée

Le dimanche 8 octobre il faisait mauvais temps et le brouillard empêchait les avions de décoller. Le meeting a été reporté au dimanche suivant comme l’annonce Le Populaire le 11 octobre :

« La fête aérienne à Nexon

L’Aéro-Club du Limousin qui regrette vivement de n’avoir pu donner, par suite du mauvais temps qui a sévi toute la matinée, sa fête aérienne dimanche dernier, est heureux d’annoncer qu’il a prévu pour dimanche prochain, à 14 h. 30, sur le magnifique terrain de la Seyne, un programme extrêmement intéressant et varié.

Au nombreux public qui se pressera dans les enceintes, il présentera également divers modèles d’avions modernes, tels que Caudron Luciole et Phalène, Mauboussin, Potez, Morane et Farman.

Cette fête, organisée dans un but de propagande aérienne et au profit de l’Aéro-Club du Limousin, est donc assurée du plus grand succès. » Le Populaire 11 octobre 1933

C- La fête aura lieu le 15 octobre

Le samedi 14 et le dimanche 15 octobre Le Populaire rappelle que la fête aura lieu et en redonne le programme.

« La grande fête aérienne de Nexon

Nous voici à la veille de la grande fête de Nexon, qui se déroulera de façon magnifique dimanche 15 octobre à partir de 14 h. 30 sur le terrain de la Seyne. Elle aura lieu même si le temps devait être maussade, car les populations de la région sont impatientes d’assister à une telle manifestation. Et d’ailleurs tout fait espérer qu’un soleil radieux viendra s’ajouter à son éclat.

Nous avons déjà annoncé la présence d’avions nouveaux, précisément le grand pilote limousin Pol Desselas a ramené hier de Paris une berline aérienne au moteur puissant et aménagée pour transporter confortablement plusieurs passagers, tous pourront non seulement admirer en vol ce grand oiseau, mais l’approcher au sol et examiner tous les détails de cette nouvelle construction.

Nous applaudirons aussi l’excellent pilote Delaty, victorieux de la Coupe Zenith 1931 et qui nous fera frissonner par l’audace de ses vols.

Et nous- en applaudirons bien d’autres, car en dehors de ceux que compte l’Aéro-Club du Limousin, on nous annonce également la venue d’un pilote de très haute classe qui arrivera ce soir de Paris. Nous ne pouvons donc qu’encourager la population à se presser nombreuse dans les enceintes qui lui ont été réservées sur le terrain à l’occasion de cette importante manifestation. » Le Populaire samedi 14 octobre 1933

 

« Le Meeting aérien de Nexon

C’est cet après-midi, à 14 h. 30, que l’Aéro-Club du Limousin ouvrira à Nexon, sur le terrain de la Seyne, son dernier meeting de la saison, que le mauvais temps l’a obligé à remettre dimanche dernier.

Tout est prêt à l’aérodrome de Feytiat pour assurer l’envol de l’escadrille qui ira, dans quelques heures, passionner les nombreux spectateurs venus pour l’applaudir.

Aux mains de leurs audacieux pilotes, les magnifiques appareils, dont plusieurs sortent d’usine, vont donner la mesure de l’importance prise par l’aviation dans notre région.

Il est particulièrement heureux que Nicole, chef pilote des avions Mauboussin, vainqueur du Tour d’Europe 1932 et gagnant du splendide trophée qu’est la coupe de vitesse du Tour de France 1931, ait pu faire un bond de Paris à Nexon pour régaler nos yeux de ses prouesses acrobatiques.

Il sera le fleuron de la belle équipe de pilotes de grande classe dont nous avons publié les exploits et qui, à la fin d’une saison bien remplie, voudront se livrer une dernière fois aux plus audacieuses fantaisies.

Rappelons que les membres de l’Aéro-Club du Limousin bénéficieront d’une réduction de 50 %, après présentation de leur carte, sur le prix des places à 3, 5 et 10 francs.

Toutes les cartes distribuées pour dimanche dernier restent valables.

Baptêmes de l’air sur le terrain à partir de 10 heures. » Le Populaire du Centre 1933/10/15

 

Ce dimanche l’équipe de rugby de l’U.S. Nexon disputait un match contre la Section Athlétique et Universitaire de Limoges (S.A.U.L). Pour permettre aux spectateurs et joueurs d’assister au meeting d’aviation, le coup d’envoi a été avancé à 12 heures 30 précises.

 

D- La fête a eu lieu

Dans son numéro du 17 octobre en dresse le bilan :

« La fête aérienne de Nexon

Malgré un temps très menaçant beaucoup de brume et même quelques averses, l’Aéro-Club du Limousin a donné dimanche la fête aérienne qu’il avait décidé d’organiser à Nexon, sur le terrain de la Seyne, aimablement mis à sa disposition par M. Georges de Nexon ; elle avait d’ailleurs attiré beaucoup de monde et obtint un beau succès.

  1. Ed. Charles-Lavauzelle, président de l’Aéro-Club ; Pol Desselas, vice-président ; Raoul Delaty et Germain Couyaud, se dépensèrent sans compter, ainsi d’ailleurs que tous les membres du comité.

Les pilotes Nicolle et Denis, tous les deux attendus de Paris, ce dernier ramenant un nouvel appareil, ne purent malheureusement franchir, malgré plusieurs tentatives, le mur de brume et de nuages qui enveloppait les monts du Limousin ; c’est ainsi que M. Denis n’atterrit qu’à 17 heures 15 à Limoges.

 

En dehors dos vols de présentation d’appareils, d’adresse et d’acrobatie qui furent remarquablement, effectués, les pilotes donnèrent de nombreux baptêmes de l’air aussi bien dimanche matin qu’en fin d’après-midi. Au cours de la manifestation, la fanfare de Nexon exécuta avec entrain plusieurs morceaux qui furent très appréciés.

Ce fut, en résumé, une belle fête de propagande aérienne que l’Aéro-Club ne manquera pas de renouveler.

P.-S. – L’Aéro-Club du Limousin nous prie de transmettre ses remerciements à la municipalité de Nexon et à la population pour l’accueil qu’elles lui ont réservé et qui lui est un précieux encouragement pour l’avenir. » Le Populaire Mardi 17 octobre 1933

 

Je n’ai pas trouvé de photos de ce meeting. Si vous en possédez ce sera avec plaisir que je les publierais.

Vous pouvez suivre les réponses à cet article sur RSS 2.0 Vous pouvez laisser une réponse, ou revenir en arrière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *