Une histoire illustrée de nexon
Header

L’A.S. Nexonnaise et les débuts du foot à Nexon (1940-1956)

19 avril 2018 | Posté par admin dans Connaissance de Nexon

Avant la deuxième guerre mondiale on ne joue pas au foot à Nexon mais au rugby. D’ailleurs on parle de Football Rugby pour désigner le rugby et de Football Association, puis seulement d’Association pour désigner le football. L’image du football dans les années 1930 est peu flatteuse. En lisant l’article suivant, publié dans le Populaire en 1933, on comprend que les jeunes garçons préfèrent le rugby !

« L’ART DE JOUER AU FOOTBALL.

Il n’est pas mauvais d’imiter les profanes, s’il en reste, au noble jeu du football association. C’est ce que fait dans « Marianne », avec beaucoup d’humour, M. Michel Duran : Un arbitre est désigné pour faire respecter certaines règles du jeu ou plus exactement à obliger le joueur a beaucoup d’astuce pour ne pas les suivre tout en ayant l’air de les observer avec scrupule.

Un joueur, par exemple, sait qu’il ne doit pas « se servir de ses mains, ni faire de croche-pied, mais le tout est de n’être pas vu de l’arbitre quand il s’accroche au maillot d’un joueur adverse qui court vraiment trop vite, ou bien de mettre ses jambes devant celles de l’autre sans avoir l’air de le faire exprès.

Une équipe, je l’ai dit, se compose de onze joueurs : cinq avants, trois demis, deux arrières et un gardien de but. Les avants attendent les passes que doivent leur faire les demis et sont chargés de marquer les buts. Ce sont des êtres excessivement affectueux qui s’embrassent volontiers quand l’un d’eux a envoyé la balle dans les filets.

Les demis ont pour tâche d’empêcher de jouer les avants du camp d’en face et, si possible, envoyer le ballon aux leurs. Il faut, pour occuper ce poste, beaucoup de souffle et une grande technique du croche-pied innocent dont il est parlé plus haut.

Ce qui fait la classe d’un arrière, c’est de savoir mettre l’avant adverse en position de hors jeu sans avoir l’air d’y toucher. Un bon arrière est un garçon résolu qui n’hésite pas non plus à courir sur l’adversaire qui avance avec le ballon et à donner un grand coup de pied, dit de dégagement… et on voit l’avant du camp d’en, face s’en aller à cloche-pied ou rester étendu sur le gazon.

Le gardien de but est un monsieur qui a un beau chandail, une jolie casquette et un fétiche qu’il accroche dans « ses bois ». Il connaît des sorts contradictoires. Le jour où son équipe domine, il passe l’après-midi à lutter contre le froid en piétinant sur place et en se frictionnant. Le dimanche suivant, il est bombardé et ne s’arrêta de sauter, plonger dans la boue que pour aller chercher la balle dans ses filets. Et il quitte le terrain le chandail boueux, la casquette chiffonnée, son fétiche en disgrâce. Pendant ce temps, le dirigeant compte sa recette et calcule les bénéfices. » Le Populaire du Centre, 13 septembre 1933

 

I – La naissance de l’A.S. Nexonnaise 

En 1941, le 24 février, est déclaré à la préfecture de la Haute-Vienne, l’Association Sportive Nexonnaise dont le but est la pratique des sports et notamment du football association. La publication est faite au Journal Officiel le 11 mars 1941.

Le président est le docteur Jumeau-Lafond. Les réunions ont lieu chez M. Laspéras. Parmi les membres du bureau il y a MM. Longequeue, Gaumy et Adam Albert.

Une série de photos m’ont été confiées par Madame le docteur Forgeron, fille de Madame Vigneron qui a photographié de nombreux événements de Nexon pendant près de 40 ans. Aucune date ne figure sur ces clichés. Peut-être que certains reconnaîtrons des personnes, joueurs, dirigeants ou spectateurs photographiés.

A droite, avec un béret, M. Laspéras qui doit être le président. A gauche, en costume sombre et avec un béret, René Laspougeas, le célèbre « Fleflette » et sa voiture à cheval. Parmi les joueurs je reconnais Robert Fouillaud, au 1er rang, deuxième en partant de la gauche. Il sera président de l’ASN dans les années 1970. M. Jouve, au premier rang, tient le fanion. Au second rang avec la main sur l’épaule de René Laspougeas, M. Chauvier, puis M. Lagorce, M. Vilard, cheminot.

Une autre photo de l’équipe. Au premier rang, au milieu, Jean Laspougeas. Au second rang, le deuxième en partant de la gauche doit être Maurice Queyroix, en maillot de corps avec un maillot sur les épaules M. Trial, puis Maurice Deschamps…M. Lagorce est le 3ème en partant de la droite.

Le match devait être important si l’on se fie au grand nombre de spectateurs. Il doit se dérouler le 28 septembre 1941, jour de la remise des fanions de la légion aux sections du canton de Nexon. Pendant que les parents regardent le match, les enfants jouent.

 

30 Mars 1941, à Nexon — Base aérienne de Limoges-Feytiat contre A. S. nexonnaise (1). En lever de rideau, Saint-Yrieix contre A. S. nexonnaise (2). Le Populaire 29 mars 1941

 

Le 3 avril 1941, Le Populaire titre :  » BONS DÉBUTS DE L’A. S. NEXONNAISE » – Dimanche, l’A. S. Nexonnaise recevait, sur son terrain, l’équipe de la Base Aérienne de Limoges qui, après une partie très disputée, battit l’équipe locale de 4 à 0. Beau match dans l’ensemble. Très bon arbitrage de M. Gros. » (Le Populaire 3 avril 1941).

 

On trouve une référence à l’A.S.N. avec l’annonce des sessions du Brevet sportif national qui se déroulent à Nexon en 1942. Le 31 mai a lieu la première session, les repêchages sont prévus les 19 juillet et 20 septembre. Il est indiqué que : « Pour tous renseignements, s’adresser ou écrire à M. Maisongrande, secrétaire de l’A. S. Nexonnaise, instituteur à Nexon. » (Le Populaire 14 mai 1942)

Les déplacements s’effectuent dans la camionnette de M. QUEYROI, marchand de bières.

Mai 1941 – CHALUS GAGNE LE TOURNOI DE NEXON – Dimanche, Nexon avait organisé une belle manifestation sportive avec le concours du 16e bataillon de chasseurs et sa musique ; un match triangulaire, disputé entre le 16e bataillon de chasseurs, Nexon et l’A. S.C., a vu le succès des couleurs chalusiennes qui surent s’imposer, vaincre tour à tour le 16° bataillon et Nexon, par 2 à. 1 après deux parties très disputées, et remporta la coupe offerte par son cran et son courage à vouloir la victoire. Le Populaire du Centre, 22 mai 1941

Novembre 1941, A.S. NEXON BAT A. S. NIEUL PAR 2 BUTS A 1 – Partie intéressante à suivre et magistralement arbitrée. Nexon domina et avec un peu de chance, aurait pu gagner avec un score plus élevé. A signaler à Nexon, Pierre Fouillaud, Allemand et Tibi. Nieul, équipe sympathique pratiquant un jeu très correct ; l’arrière émergea du lot. Le Populaire du Centre, 24 novembre 1941

 

1942

 

 

Brevet Sportif National à Nexon. — Première session : 31 mai. Premier repêchage : 19 juillet ; deuxième repêchage : 20 septembre. Pour tous renseignements, s’adresser ou écrire à M. Maisongrande, secrétaire de l’A. S. Nexonnaise, instituteur à Nexon. Le Populaire 14 mai 1942.

 

1945

Demande de match – A. S. Nexonnaise (football). — Demande match sur son terrain le 30 septembre. Ecrire ou tél. 26. Pour autres matches toutes dates libres, sauf 21 octobre. Le Populaire 27 septembre 1945.

 

1946

Bal de l’A. S. N. — L’Association Sportive Nexonnaise organise un grand bal avec surprises dimanche 28 octobre, en matinée et soirée, salle Charreix. Le Populaire du centre, 20 octobre 1946

 

Sans doute pour couper tous les liens avec la période de Vichy, une nouvelle association a été créée le 28 juillet 1948 et homologuée en 1949 sous le n° 2679.

N° d’affiliation à la F.F.F. : 509539

Couleurs : ROUGE ET BLANC

Dans la séance du Conseil municipal du 26 octobre 1946, le maire L.J. PRADEAU rappelle que par une délibération en date du 15 avril 1945 le Conseil avait décidé d’acheter un terrain à M. Maurice de Nexon. Celui-ci avait fixé un prix de 538 000 francs que le Conseil avait trouvé trop élevé. L’administration l’estimait à 140 000 francs. Afin d’éviter une procédure d’expropriation, M. De Nexon propose un autre terrain au prix de 80 000 francs l’hectare.

Le conseil municipal, les instituteurs et les personnes déléguées à la préparation militaire se sont rendus sur place et ont considéré que le terrain convenait. Le conseil a donc décidé d’acheter 2 hectares de terrain pour y faire construire le stade.

Une fois le stade construit la déclaration de constitution de l’Association sportive Nexonnaise a été déposée à la préfecture de la Haute-Vienne le 21 octobre 1949.

 

Les présidents de l’ASN de l’origine à aujourd’hui :

1949 – 1953 : Jean BUSSIERE

1953 – 1954 : Maurice LAMBOTTE

1954 – 1957 : Jean CROUZILLAC

1957 – 1960 : Jean LASPOUGEAS

1960 – 1965 : Jean CROUZILLAC

1965 – 1972 : Jean LASPOUGEAS

1972 – 1981 : Robert FOUILLAUD

1981 – 1983 : Jean Pierre TIGOULET

1983 – 1985: Achille THEODORESCO

1985 – 1987: Claude OLIVERO

1987 – 1993: Gilbert JOACHIM

1993- 1995 : Lucien MAZIERE

1995 – 2008 : Jean Pierre TIGOULET

2009- 2010 : Jean Pierre TIGOULET et Marcel JAVERLIAT

2010-2017 : Marcel JAVERLIAT

2017 – Jean-Luc BONNAFY

Vous pouvez suivre les réponses à cet article sur RSS 2.0 Vous pouvez laisser une réponse, ou revenir en arrière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.